11 juillet 2019 – En route pour de nouvelles aventures

La baltique donc. Je n’ai rien préparé et Anne encore moins, qui me suit à reculons. J’ai vaguement regardé l’Eurovélo qui fait le tour de la baltique. Il doit bien faire 9.000 km et Anne, courageuse mais suspicieuse, m’a fait fait promettre qu’on ne ferait pas du vélo en stakhanovistes. Heureusement, j’ai vérifié qu’il était possible de prendre des raccourcis en bateau. Nous avons tout entassé dans le coffre de la voiture et nous avons pris la route de Lübeck puis Wismar où, sur le trajet, je réserve un modeste logement.

En route, d’interminables embouteillages succèdent à de longs tronçons à vitesse limitée suivis de lignes droites sur lesquelles il est impératif de se faire tout petit pour laisser passer les 4×4 aux vitres teintées qui nous dépassent en un éclair, pour aller s’entasser dans l’embouteillage suivant. Nous arrivons en fin d’une journée vécue comme une longue épreuve de concentration et de vigilance de tous les instants. Nous dînons dans la taverne proche et retrouvons la gastronomie allemande avec résignation. Anne qui souhaite manger sain et léger, se choisit un filet de sole qu’elle trouve délicieux. J’ai droit à des mignonnettes de porc aux antibiotiques (nous croiserons le lendemain les usines d’élevage) avec une sauce knorr insipide. La Baltique, comme le reste de l’Allemagne, n’est pas célébrée pour sa gastronomie.

Pendant la nuit, je m’informe. La Baltique est un lac intérieur bien plus qu’une mer. Elle ne mesure que 52 mètres de profondeur en moyenne alors que la mer Méditerranée peut atteindre une profondeur de plus de 1.000 mètres. C’est le seul accès à la mer de la Pologne, des pays Baltes et un accès capital pour la Russie. 15 % du trafic maritime mondial transite par la Baltique. Elle est alimentée par les nombreux fleuves venant des pays de l’Est. Elle communique avec la mer du nord par le Kattegat (la chatière en danois) et le Skagerrak, larges chenaux peu profonds entre les côtes danoises et suédoises. Les échanges d’eau avec la mer du nord sont peu importants. La Baltique est une mer peu salée (10 pour mille contre 35 pour mille dans le reste des océans). En effet, les apports d’eau douce des fleuves sont très importants au moment de la fonte des neiges et l’évaporation naturelle est seulement égale ou un peu supérieure aux précipitations directes.

La Baltique a deux gros défauts que je découvre : elle ne dépasse pas 16 degrés en période estivale dans le sud et est l’une des mers les plus polluées au monde. Cette pollution vient des fleuves et des suites des deux grandes guerres mondiales. La Baltique a été le théâtre de grands affrontements. Non seulement de nombreux navires y ont coulé avec leurs charges toxiques de munitions, mais après ces deux guerres, des centaines de milliers de tonnes d’obus conventionnels et chimiques rassemblés en Europe y ont été immergés.

Selon Wikipedia : Ensuite, ce sont l’agriculture et l’industrie lourde développées par le bloc de l’Est qui polluent la mer Baltique. Ainsi, les fleuves côtiers des Pays baltes — passés sous contrôle soviétique après la Seconde Guerre mondiale — amènent une pollution considérable, y compris radioactive, avant que le nuage de Tchernobyl ne survole et contamine cette zone. De nombreux foies et reins de poissons et mammifères marins dépassent les teneurs réputées admissibles pour plusieurs métaux lourds, et on trouve de nombreux polluants organiques dans leur chair. La Baltique contient une zone morte parmi les plus importantes au monde, qui s’est formée en moins de dix ans dans la région du Skagerrak.

Cela ne soulèvera pas l’enthousiasme de ma cocycliste, elle qui considère que nager dans une eau de moins de 28 degrés est un acte de bravoure. Quand je lui expliquerai tout cela le lendemain matin, elle s’inquiètera de savoir si la sole mangée la veille au soir venait de la Baltique. Le lendemain, elle se contentera d’une salade…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.