Dimanche 28 juillet 2019 – de Katarinenhof à Timmendorfer Strand

Nous quittons notre repaire en bois assez tôt et nous nous mettons en route le long des plages de la Baltique. L’île de Fehmarn héberge un tourisme de masse et les campings se succèdent le long de la côte. Le vent s’est un peu calmé mais restera présent néanmoins tout au long de la journée. Nous longeons des champs et comme au Danemark ou en Suède, certains champs sont bordés de bandes de fleurs sauvages, manifestement semées, pour conserver un biotope pour les abeilles et autres insectes butinant.

Dans le port de Burg of Fehmarn, un sous-marin de guerre Uboot est transformé en musée. Il n’ouvre malheureusement que dans deux heures et nous devons poursuivre notre chemin. La baltique a été beaucoup utilisée par l’armée allemande pendant la guerre. C’est dans la base militaire de Peenemünde que furent testés et produits les premier V1 et V2 jusqu’au bombardement surprise par les alliés dans la nuit du 17 au 18 août 1943 (opération Hydra). Von Braun avait choisi l’île d’Usedom en Baltique pour les essais de fusée, avant-guerre.

Nous quittons l’île de Fehmarn en franchissant un pont qui nous conduit dans le Schleswig Holstein, un des 16 lander allemand, qui faisait partie de l’Allemagne de l’Ouest. Ce land dont la capitale est Kiel a un littoral sur la mer du Nord et un autre sur la Baltique. Un canal relie les deux mers. Le Schleswig Holstein a fait partie du Danemark jusqu’à sa conquête par les Allemands en 1864. Aujourd’hui encore, il subsiste une minorité parlant le danois dont le parti politique est assuré d’une représentation au parlement du lander. En chemin, nous passons par la petite ville de Neustadt in Holstein qui abrite un petit port où se déroule une petite fête.

Neustadt in Holstein

Le littoral de la Baltique est affecté depuis plusieurs décennies au tourisme et les stations balnéaires sont semblables à celles du littoral de la mer du nord. Elles se ressemblent toutes. C’est un tourisme de classe avec de grands hôtels et des villas de luxe. Les plages sont équipées de ces fauteuils d’osier caractéristiques de la Baltique, confortables et abrités du vent.

Nous pédalons beaucoup pour arriver après 109 Km à Timmendorfer Strand dans le seul hôtel qui offre encore une chambre à un prix raisonnable. Nous retrouvons la gastronomie allemande : le restaurant est renseigné par michelin selon les autocollants affichés sur la porte. Ce que nous mangeons nous convainc presque de prendre immédiatement la fuite à vélo.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.