Vendredi 26 juillet – De Keldby (Møn) à Nykøbing Falster

Nous nous levons tôt ce matin. Vers 7 heures nous commençons à lever le camp : on plie les matelas, les duvets, la tente et son double toit, et on range le tout dans les sacs ad hoc (c’est déjà tout un exercice) puis dans les fontes et dans la remorque. On démarre après un petit capuccino (merci Nestlé !) préparé sur notre petit réchaud. J’ai prévenu Anne: aujourd’hui nous avons une étape relativement longue. Nous devons quitter l’île de Møn par un pont qui la relie à l’île de Bøgo et de là, prendre un petit ferry qui nous mènera sur l’île de Falster.

Le vélo route suit la côte sud de l’île de Møn et nous traversons des paysages superbes dans le jour naissant. Nous croisons de nombreux tumulus (ou tumuli ?) remontant à plus de 3.500 ans (il y en a plus d’une centaine sur l’île) qui n’ont pas tous été fouillés selon les commentaires affichés sur place. Nous nous dirigeons vers la petite église de Fanjefjord, décorée de scènes de la bible, un livre d’images destiné aux fidèles qui n’étaient pas en mesure de lire. Ces peintures remontent à 1350 pour les plus anciennes.

A quelques centaines de mètres de l’église, nous allons voir un dolmen de 115 mètres de long. C’est en réalité un tumulus allongé (et un peu décevant) qui abrite rois chambres funéraires séparées par de gros blocs de rochers mais tout est recouvert de terre.

Il nous faut ensuite franchir le pont qui relie Møn à Bøgo. La piste cyclable unique permet à peine le passage d’un vélo et le pont est long… Nous prions pour ne voir arriver aucun vélo en face de nous. A notre arrivée de l’autre côté, nous croisons une famille de six personnes qui prendra le pont dans l’autre sens… Après un bref parcours sur l’île de Bøgo, nous prenons un ferry historique et charmant (réservé en principe aux locaux et aux vélos) de Bøgo Havn vers Stubbekøbing, sur l’île de Falster.

L’île de Falster est plate comme une crêpe. Elle bénéficie d’un climat favorable et dispose des plus belles plages du Danemark sur sa côte orientale. Ce sont des plages étroites de sable blanc ou de galets, sur lesquelles il n’y a souvent quasiment personne. Les plages sont accessibles depuis le chemin qui longe la plage, souvent en sous-bois. Vue de l’autre côté on comprend que l’église de Fanjefjord servait de point de repère pour les navigateurs sur la Baltique.

Nous croisons un beau château jaune et des engins agricoles montés sur chenilles.

Le temps est beau mais le chemin est long. Nous ferons plus de 100 km aujourd’hui. Nous avons réservé le seul hôtel disponible à Nykøbing Falster, un hôtel un peu impersonnel, en périphérie, proche des lieux de conférence et d’exposition. En ce mois d’été, nous avons l’impression de nous retrouver dans une colonie de vacances pour le troisième âge mais nous sommes très très heureux de retrouver le confort d’un lit et un restaurant après deux jours de matelas pneumatique et de salades/saucisson.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.